Comment diminuer le tarif de votre assurance auto

Si votre garage ressemble à cette photo, il y a fort à parier que votre voiture ne dort plus à l’abri depuis longtemps. Et pourtant, vous auriez tout à gagner à rendre à cette pièce de votre habitation son rôle premier : accueillir votre véhicule quand vous ne l’utilisez pas.
Dans cet article, nous allons vous montrer qu’avec un peu d’efforts de rangement, vous pourriez diminuer le tarif de votre assurance auto. Ne vous trompez pas : nous n’allons pas vous livrer ici des astuces pour déjouer les pièges des assurances. Aucune triche ne vous sera suggérée ici.
Non, nous voulons simplement vous démontrer que vous pouvez influer sur les mensualités de votre assurance auto. Pour se faire, vous trouverez en fin d’article une étude comparative réalisée grâce au site lesfurets.com (merci à eux).

 

Comment diminuer le tarif de votre assurance auto

 

Quels critères font varier le prix de votre assurance auto ?

Vous vous en êtes rendu compte : tout le monde ne paye pas les mêmes mensualités pour assurer son véhicule. Nous allons distinguer les facteurs qui influent sur le prix et que vous ne contrôlez pas (que l’on appellera « exogènes ») de ceux sur lesquels vous avez la main (« endogènes »).

 

Les variables exogènes du prix de votre assurance auto

Vous ne pouvez rien y faire, mais votre âge est bien entendu un facteur déterminant. Les jeunes ont à priori moins d’expérience de conduite que leurs aînés et constituent donc un risque plus grand pour les compagnies d’assurances. A 20 ans, une assurance nous coûte en moyenne 25% de plus qu’à 40 ou 60 ans.
Pour une fois, c’est bon de vieillir !

Étroitement lié à l’âge, le nombre d’années de possession du permis de conduire est pris en compte par les assureurs. C’est assez logique.
Grâce au système de bonus-malus, plus vous avez d’années d’expérience au volant sans accident, moins vous payez.

 

Les années d'expérience font diminuer votre tarif d'assurance auto

Extrait d’un article du 25/06/18 sur le site lesfurets.com

 

Difficile aussi de modifier ce facteur : votre lieu d’habitation a un impact direct sur le tarif de votre assurance. Certaines villes sont connues pour être plus risquées que d’autres. Les assureurs utilisent de grosses bases de données pour savoir quel risque représente la vôtre. Mais vous ne pouvez pas choisir votre lieu d’habitation sur ce seul critère. Donc nous le classons aussi dans les facteurs exogènes.

Toujours grâce à (à cause de ?) leurs énormes bases de données, les assureurs déterminent que certains statuts professionnels sont plus risqués que d’autres. C’est le cas des étudiants, des personnes en recherche d’emploi … à l’opposé des fonctionnaires, des professions libérales. Là encore, nous n’allons pas vous recommander de choisir votre voie professionnelle en fonction d’un tarif d’assurance.

 

Les facteurs endogènes qui peuvent augmenter ou diminuer le tarif de votre assurance auto

Vous pensiez sûrement, comme beaucoup de français, retrouver le nombre de kilomètres parcourus par an dans cette liste. Et bien vous vous trompiez. Les études montrent en effet qu’il y a très peu d’écart de tarif, toutes choses égales par ailleurs, entre un petit (10 000 km/an) et un gros rouleur (30 000 km/an).

Le type de véhicule a un impact énorme sur le prix de votre assurance. Entre une petite citadine et une grosse berline, le prix des pièces de rechange n’est pas le même. Les réparations coûteront nettement plus sur une Mercedes Classe S que sur une Renault Twingo. Pensez à faire des devis d’assurance avant de commander votre prochaine voiture.

 

Pour diminuer votre tarif d'assurance auto, préférez les citadines

 

Prenez aussi en considération la puissance fiscale de votre véhicule. Entre une Clio 4 CV et une motorisation 5 CV, le tarif annuel peut varier de 10%.

Enfin, nous terminons notre liste de critères qui influent le tarif d’une assurance auto par le type de stationnement. Comme vous allez le voir dans la suite de cet article, cette question posée par les assureurs est loin d’être anodine.

 

Ranger votre garage va diminuer le tarif de votre assurance auto

Et oui, c’est aussi simple que ça. Faire de la place dans votre garage pour y ranger votre voiture va vous faire économiser de l’argent sur votre assurance.

Commencez par faire le tri dans les éléments non indispensables et rangez le reste ailleurs. Vous manquez d’inspiration, nous vous recommandons la lecture de cet article sur le désencombrement d’un garage. Au besoin, si vous ne disposez pas d’autre pièce pour conserver des objets dont vous ne vous servez pas tous les jours, louez un box de stockage. C’est un endroit parfait (sécurisé, aéré, protégé de l’humidité et toujours accessible) pour garder les cartons de votre aîné parti faire ses études à l’étranger, les vêtements d’hiver pendant la saison estivale, les objets cassés que vous réparerez plus tard …

Nous avons effectué des comparatifs de tarifs d’assurance (toujours grâce au site des petits rongeurs) pour différents profils de conducteurs. Et nous avons fait varier un seul critère : le type de stationnement du véhicule la nuit. Les résultats parlent d’eux même.

 

Cas n°1 : Paul et sa Peugeot 3008

Paul est un Directeur Commercial d’une quarantaine d’années, célibataire et sans enfant. Il effectue en moyenne 20 000 km/an, pour ses trajets privés et pour se rendre au travail, avec sa PEUGEOT 3008 1.6 THP 165 CROSSWAY EAT. C’est un bon conducteur avec 50% de bonus et aucun sinistre déclaré ces 3 dernières années. Il stationne son véhicule à Triel sur Seine (78) et travaille à Nanterre (92).

Sur la voie publiqueParking collectif sécuriséParking privé individuel
Assurance pour un véhicule Peugeot 3008 stationné dans la rue
Assurance pour un véhicule Peugeot 3008 stationné en parking collectif sécurisé
Assurance pour un véhicule Peugeot 3008 stationné en parking privé individuel

Chez Direct Assurance par exemple, Paul peut économiser 65€ par an en faisant de la place pour sa Peugeot 3008 dans son garage.
Avec l’offre BUDGET d’Amaguiz, il fera même baisser son tarif d’assurance auto de 70€ par an.

 

Cas n°2 : Sandrine et sa BMW X5

Sandrine dirige un hôtel dans le 15ème arrondissement de Paris. Elle habite à Poissy (78) et effectue 30 000 km / an entre ses trajets privés et ses nombreux déplacements professionnels. La cinquantaine, elle est mariée (son mari est d’ailleurs déclaré comme second conducteur) et a de grands enfants indépendants maintenant. Bonne conductrice, elle n’a pas déclaré de sinistre récemment et prend bien soin de sa BMW X5 40D XD 313 EXCLUSIVE.

Sur la voie publiqueParking collectif sécuriséParking privé individuel
Assurance pour un véhicule BMW X5 stationné dans la rue
Assurance pour un véhicule BMW X5 stationné en parking collectif sécurisé
Assurance pour un véhicule BMW X5 stationné en parking privé individuel

Sur une grosse berline, la différence de tarif d’assurance liée au type de stationnement est encore plus importante.
Sandrine devrait mettre de l’ordre dans son garage et remiser au box tout ce dont elle n’a pas besoin au quotidien. Ainsi, elle verrait la meilleure offre d’assurance passer de 1566€ à 1318€. Soit une économie annuelle de 248€. A noter que peu d’assurances ont accepté de lui faire une offre quand elle a annoncé que son véhicule allait dormir dehors.

Comme nous venons de vous le démontrer, le type de stationnement retenu pour votre véhicule est un critère très important pour déterminer le tarif de votre assurance auto.
Inutile de faire une fausse déclaration à votre assureur. Optez plutôt pour un bon aménagement de votre garage pour pouvoir y rentrer votre véhicule tous les soirs. Et si vous manquez de place, sachez qu’il existe de nombreuses solutions, dont le costockage et le self stockage (vous pouvez lire notre article à ce sujet : Quelle différence entre costockage et self stockage ?)